Initiation à la langue chinoise

I. Les systèmes phonétiques de la langue chinoise

Introduction :

Il existe plusieurs systèmes phonétiques, dont deux à connaître impérativement, Pinyin (chinois latinisé) et Zhuyin (caractères et phonétiques chinois traditionnels). Les caractères chinois sont bien difficiles à lire pour les Occidentaux. Par le biais de ces systèmes de transcription phonétique des idéogrammes chinois, vous apprendrez une base solide de la prononciation pour une première approche de cette belle langue.


1. Pinyin :

Mis au point en utilisant l'alphabet latin, et en usage depuis 1958. Il a été adopté comme système officiel de transcription pour tous les pays.

Un caractère chinois se décompose en trois éléments :
- une initiale (ou dit consonne), par fois absente ;
- une finale (ou dit voyelle) simple, complexe ou nasalisée ;
- un ton* (Le mandarin est une langue à tons)

* Il existe quatre tons : (et un ton neutre à part qui se prononce léger et est toujours support du mot qui le précède)
- 1er ton, ton uni : —
- 2è ton, ton montant : /
- 3è ton, ton rentrant, √
- 4e ton, descendant : \

Les tons sont importants. tel ton, tels sens :
Par ex. : bā ( 八 , huit), bá ( 拔 , arracher) bă ( 靶 , cible) bà ( 爸 , père)
măi ( 买 , acheter), mài ( 卖 , vendre)

Et comme les mots expressions sont rares en chinois, on rajoute le ton neutre dans les cas comme bàba ( 爸爸 , père) ou bízi ( 鼻子 , nez)...etc.

* Le schéma des tons :

schema des tons


2. Les initiales et les finales dans le pinyin :

Initiales
  • b
  • p
  • m
  • f
  • d
  • t
  • n
  • l
  • g
  • k
  • h
  • j
  • q
  • x
  • zh(i)
  • ch(i)
  • sh(i)
  • r(i)
  • z(i)
  • c(i)
  • s(i)

Finales simples
  • a
  • o
  • e
  • ê
  • ai
  • ei
  • ao
  • ou
  • an
  • en
  • ang
  • eng
  • er
  • (y)i
  • (w)u
  • (y)u/ü

Finales complexes
  • ya/-ia
  • yo
  • ye/-ie
  • yai/-iai
  • yao /-iao
  • you/-iao
  • yan/-ian
  • yin/-in
  • yang/-iang
  • ying/-ing
  • wa/-ua
  • wo/-uo
  • wai/-uai
  • wei/-ui
  • wan/-uan
  • wen/-un
  • wang/-uang
  • weng/-ong
  • yue/-üe
  • yuan/-üan
  • yun/-ün
  • yong/-iong


3. La prononciation :

Même si le chinois ne se prononce pas comme français ou anglais, dans la pratique de ce système du chinois latinisé, la prononciation des phonèmes se rapproche plus à celle de l’anglais, notament les initiales comme « h » dans how ; « r », road ; « b », speak ; « p », pig ; « d », student ; « t » , teacher ; les finales comme « er » dans teacher. Face au public francophone on ne peut démontrer que par la prononciation ressemblante.

INITIALES :
m, f, n, l, s se prononcent comme en français ;
b, d, g se prononcent p, t, k ;
z : dz ;
zh : dj ;
sh : ch ;

Les suivants sont aspirés, c'est-à-dire qu'il faut souffler après leur prononciation :
p, t, k : p' t' k'
c, ch, q : ts', tch', tch (fort)
x se prononce un peu mouillé
h se prononce entre le h anglais, le ch allemand, et le jota espagnol
r se prononce comme un j léger
j se prononce comme un t léger

FINALES :
an se prononce comme ann' et non an comme en français an de nouvel an
er se prononce comme eul (ou le suffixe -er anglais comme dans teacher)
ian, yan se prononcent comme hyèn
dans ang, iang, eng, ng marque la nasalisation et le g n'est pas prononcé.
*u se prononce ou sauf après q, x, j, y où il se prononce u
ü = u
i se prononce comme en français sauf après z, c, s, zh, ch, sh, r où il note une absence de finale qui se situe entre e et eu


N.B. Il existe un autre système 注音 Zhuyin (MPS) : basé sur les anciens idéogrammes, le zhuyin est un système phonétique que les chinois enseignent aux enfants depuis 1936.

Un caractère chinois correspond à une monosyllabe pouvant se décomposer en trois éléments :
- une initiale, par fois absente, par ex. : ㄅ ㄆ ㄇ ㄈ ;
- une finale simple, complexe ou nasalisée, par ex. : ㄚ ㄨ ㄛ 一 ㄠ ;
- un ton*

Copyright © 2002-2018 Lilicat. Tous droits réservés.
lilicat@lilicat.com